sexta-feira, 25 de abril de 2014

DRONES PORTUGUESES OU ANEDOTAS À PORTUGUESA?

La vidéo a fait le tour de la planète en quelques jours, offrant une très mauvaise publicité au premier drone aérien opéré par la marine portugaise. La scène s’est déroulée dans la base navale de Lisbonne le 16 avril, jour de livraison à la Marinha de son premier AR4 Light Ray, un mini-drone aérien conçu et réalisé par la société portugaise Tekever Autonomous Systems. Pour l’occasion, le ministre de la défense et les plus hautes autorités de la marine étaient présentes, de même que la presse nationale. Comme c’est régulièrement le cas dans ce genre d’évènement, une démonstration a été organisée pour assurer la couverture médiatique. Malheureusement, le show a tourné court. Devant les caméras, un responsable de Tekever s’est élancé vers le bord du quai pour permettre à l’AR4 de prendre son envol, une procédure classique pour ce type d’engin à lancement manuel. Seulement voilà, à peine lancé, l’engin a immédiatement plongé dans les eaux du port, avec en toile de fond quelques uns des fleurons de la flotte, en l’occurrence deux frégates du type Alvarez Cabral … Il en résulte une séquence pour le moins catastrophique pour la communication du projet, les réseaux sociaux s’étant évidemment emparés de la vidéo pour tourner la scène ridicule (ce qu’elle dégage au demeurant).

Credits: Meretmarine

Depois das anedotas aos submarinos portugueses, temos as anedotas de drones... a culpa foi do militar que não sabia lançar o drone... Palavras para quê? 

Sem comentários:

Enviar um comentário