segunda-feira, 22 de abril de 2013

ALPHA B


Um novo trabalho do artista holandês Hans Breeman

sexta-feira, 19 de abril de 2013

PRINCESS DANAE E ATHENA PRONTOS A DEIXAR MARSELHA

Le paquebot Princess Danae à Marseille. crédits : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU.



Immobilisés depuis septembre 2012 à Marseille, les paquebots Princess Danae et Athena sont prêts à quitter le port phocéen. La procédure de saisie conservatoire, dont les deux navires faisaient l’objet, a été levée, autorisant par conséquent leur départ. Ces bateaux étaient exploités par la compagnie portugaise Classic International Cruises, acculée financièrement, sa situation s’étant semble-t-il aggravée après le décès en mai 2012 de son fondateur, l’armateur gréco-portugais Georges Potamianos, dont les fils ont pris la suite. En raison du non paiement de créances, les  paquebots de CIC avaient été saisis dans différents ports, dont Marseille pour le Princess Danae et l’Athena. Alors que l’Arion, bloqué à Kotor, au Monténégro, a pu regagner Lisbonne il y a quelques semaines, le Princess Daphne était cet hiver à Chania, en Crête. Quant au Funchal, le cinquième navire de CIC, il est arrêté depuis plusieurs années à Lisbonne où son ancien armateur n’a pas pu financer la refonte initialement prévue.

Les déboires de la compagnie portugaise ont, notamment, provoqué la liquidation judicaire de sa filiale française, NDS Voyages, qui exploitait le Princess Danae et faisait voyager environ 12.000 passagers par an. Ces derniers mois ont été consacrés à trouver des solutions, notamment sur la question de la vente des navires, afin de rembourser les créanciers de CIC et payer les arriérés de salaires des équipages. L’Athena et le Princess Danae ont été apparemment repris par des sociétés portugaises. On ignore pour le moment ce que deviendront ces deux vieux paquebots, construits en 1948 et 1955.

quarta-feira, 17 de abril de 2013

CRUZEIROS E LADRÕES

LISBOA VIVEU HOJE UM DIA MOVIMENTADO NO QUE DIZ RESPEITO AOS CRUZEIROS. SETE FORAM OS NAVIOS QUE TROUXERAM MILHARES DE TURISTAS E, COM O TURISMO    CHEGARAM OS OPORTUNISTAS DOS TAXISTAS. A IMPRENSA FAZ NOTICIA DO FACTO, AO REVELAR CASOS DE PROFISSIONAIS POUCO DIGNOS DA ACTIVIDADE QUE DESEMPENHAM. FORAM VÁRIAS AS SITUAÇÕES DE LEVAREM VALORES EXORBITANTES AO TRANSPORTAR OS QUE NOS VISITAM. ISTO TUDO NA CARA DAS AUTORIDADES QUE FECHAM OS OLHOS A ESTES CASOS DE AUTENTICO ROUBO.