terça-feira, 8 de fevereiro de 2011

CLASSIC INTERNATIONAL CRUISES EM FRANÇA

O site francês MER ET MARINE, faz referência na edição de hoje a esta Companhia de Navegação com realce para o mercado de cruzeiros francês. 
Classic International Croisières s'implante en France


Fondée au milieu des années 80, la compagnie portugaise Classic International Croisières s'installe en France. Dirigée par l'armateur grec Georges Potamianos et alignant une flotte de cinq petits paquebots, CIC souhaite profiter de l'essor des croisières dans l'Hexagone, plus particulièrement sur le segment des voyages intimistes. « Il y a une vraie demande du marché sur des navires de petite taille », explique Clément Mousset, nouveau directeur commercial France de Classic International Croisières. « Ce que nous proposons n'a rien à voir avec ce que l'on connait sur les grands navires, où les passagers sont très nombreux et la clientèle plutôt familiale. Chez Classic, les enfants sont les bienvenus mais nos bateaux ne sont pas des resorts flottants. Il s'agit de croisières intimistes avec une atmosphère et une ambiance très particulières. A bord, on profite notamment d'une proximité très forte avec l'équipage et entre les passagers eux-mêmes ».



Un bon produit pour les passagers francophones







CIC n'est pas inconnue en France. Car, depuis de nombreuses années, des navires de la compagnie sont affrétés par des tour-opérateurs nationaux, comme NDS, Rivages du Monde et anciennement Marsans. C'est, ainsi, que l'Arion ou le Princess Danae bénéficient d'une forte notoriété chez les croisiéristes français. Tout en poursuivant sa politique d'affrètement, l'armateur souhaite renforcer sa présence, en propre, sur le marché hexagonal. Pour cela, CIC vient donc de s'implanter physiquement à Paris et propose un produit à même de répondre aux spécificités des croisiéristes français, notamment sur la problématique de langage. « Les journaux de bord comme les menus dans les restaurants sont déclinés en Français. De plus, les navires sont armés sous pavillon portugais et il y a à bord de nombreux membres d'équipage portugais ou plus généralement européens qui parlent ou font l'effort de parler français. Il n'y a donc pas de barrière de la langue », explique Clément Mousset
 
 

Le charme des vieux navires



Arion, Athena, Funchal, Princess Danae et Princess Daphne... Les navires de Classic International Croisières ne sont, certes, pas des navires flambants neufs, datant pour la plupart des années 50 et 60. Mais ces unités traditionnelles ont toutes été modernisées à plusieurs reprises, notamment entre 2007 et 2009. Quant à l'Athena, si sa belle coque rivetée date de 1948, il a été totalement reconstruit en 1994 et a été depuis mis à niveau à plusieurs reprises pour continuer d'accueillir ses hôtes dans les meilleures conditions. Longs de 118 à 162 mètres pour une capacité de 376 à 707 passagers, ces petits paquebots offrent un style de vie unique et, s'ils ne sont pas dotés des équipements dernier-cri des grands navires mis en service récemment, présentent d'indéniables avantages. D'abord, un mode de traversée classique permettant de renouer avec les croisières d'antan et de découvrir une certaine expérience des voyages maritimes traditionnels. Ensuite, on l'a dit, le côté intimiste et la facilité des échanges humains qui se sont malheureusement partiellement perdus sur les nouveaux géants des mers. Et aussi, dit-on chez CIC, une qualité certaine au niveau de la restauration, ce qui n'est aujourd'hui, et fort malheureusement, pas toujours gagné dans le milieu de la croisière. « La nourriture est remarquable. En fait, les avitaillements se font presque à chaque escale et les produits sont donc très frais. Les Français noteront de plus, pour le petit-déjeuner, que les croissants et pains au chocolat ne sont pas de pâles copies ».



Des itinéraires très travaillés







Un autre avantage très important des petits navires réside dans le fait qu'ils peuvent s'éloigner des grandes routes empruntées par les paquebots géants. Cela permet à CIC de proposer des itinéraires très travaillés et souvent peu communs, avec la possibilité de réaliser des tours du monde. Pour les passagers venant de l'Hexagone, on notera qu'à l'instar d'autres compagnies, les excursions comprennent un guide parlant français à partir de 20 personnes. Toutefois, si tel n'est pas le cas et que le nombre de francophones est inférieur, une hôtesse internationale du navire peut se joindre au groupe pour effectuer les traductions. En 2011, Classic propose de nombreux itinéraires. L'Arion sera, notamment, exploité à partir du printemps vers la Turquie, la Syrie, le Liban et l'Egypte (si la situation revient à la normale) avec départ de Limassol (Chypre) ou Antalya (Turquie). L'Athena, qui croise actuellement en Australie, sera positionné cet été en Europe du nord, avec au programme de très belles traversées dans les fjords norvégiens au départ de Göteborg. En ce moment en Asie, le Princess Daphne sera quant à lui positionné au départ de Kiel cet été, avec des croisières en mer Baltique et vers le cap Nord. Affrété par NDS, le Princess Danae proposera quant à lui des voyages « 100% francophones » en Méditerranée et Europe du nord, avant de mettre peut-être le cap sur New York au mois d'août. On notera enfin que le Funchal, qui bénéficie d'une modernisation cette année, sera exploité en Asie à compter de janvier 2012. Il proposera de superbes itinéraires au départ de Singapour et à destination de la Thaïlande, de la Malaisie, de Hong Kong, de Shanghai ou encore du Vietnam et du Japon.



Sem comentários:

Enviar um comentário